Test de bagages Volvo EC40 : combien d’espace de chargement ?

Test de bagages Volvo EC40 : combien d'espace de chargement ?

Le Volvo C40 est la version « coupé » à toit coupé du Volvo XC40, mais sans les options de groupe motopropulseur à combustion interne. C’est Recharge ou rien. En tant que véhicule électrique, le C40 (ou EC40 comme il semble être renommé) est tout à fait agréable, avec une autonomie et des performances importantes, ainsi qu’une expérience de conduite raffinée révélatrice d’une Volvo qui est clairement plus sophistiquée que les Hyundai, Kia et Volkswagen de l’époque. monde. L’intérieur à l’avant est également très fonctionnel, avec des rangements astucieux et une bonne technologie. Oh, et le revêtement en laine grise est tout simplement magnifique.

Mais bon sang, la visibilité arrière est atroce. La vitre arrière est comparable à un casemate et l’angle mort est énorme. Pire encore, les différentes caméras soi-disant embarquées pour contrer ces défauts ne sont tout simplement pas efficaces. La caméra de recul est montée si bas que son champ de vision est médiocre. Le rétroviseur de la caméra de recul est sensible aux gouttelettes d’eau et à la condensation, et pire encore, le boîtier du rétroviseur est effectivement pointé vers le plafond. Ce plafond est en verre et il n’y a pas d’ombre. Ergo, si le soleil est derrière vous, la quantité d’éblouissement sur le miroir le rend invisible. Si le toit est couvert de condensation et que le soleil est derrière vous, il pourrait tout aussi bien y avoir une brique fixée au plafond.

OK, j’ai déraillé ici, mais je devais juste me débarrasser de ça. Le XC40 Recharge (ou EX40 comme on l’appellera à l’avenir) n’a pas eu ce problème, et je suis sûr que ce n’est pas exactement un spoiler, il a également un espace de chargement plus utilisable.

Juste au cas où ce ne serait pas évident, les C40/EC40 et XC40/EX40 sont à droite. J’ai fini de faire ça/affaires, donc je vais juste faire en sorte que cela soit à l’épreuve du temps à partir de maintenant.

Les spécifications de Volvo indiquent que l’EC40 dispose de 17,3 pieds cubes d’espace de chargement et indiquent spécifiquement que cela inclut l’espace de stockage sous le plancher. En utilisant apparemment cette même mesure, l’EX40 a 20,4. Honnêtement, je n’ai aucune idée de la façon dont cela équivaut au nombre de pieds cubes généralement déclaré par d’autres fabricants, mais comme point de référence les uns par rapport aux autres, je me base sur ces chiffres.

Les deux disposent d’un espace de rangement sous le plancher, comprenant un couvercle qui se soulève intelligemment afin que vous puissiez diviser l’espace de chargement afin de maintenir les petits objets en place. Il y a aussi deux petites languettes spécialement conçues pour y attacher les sacs d’épicerie.

Maintenant, j’ai radié cette zone lors du test des bagages XC40, car elle n’était pas assez grande pour contenir le plus petit sac (fantastique), illustré ci-dessus en bleu. Cependant, je n’aurais pas dû être aussi rapide pour l’annuler, je vais donc mettre à jour le test des bagages XC40 en conséquence. Mais plus à ce sujet dans un instant.

L’EC40 possède exactement le même cache-bagages rigide que l’EX40. Conformément aux règles du test de bagages, lorsqu’il s’agit de telles housses de chargement, je testerai avec et sans.

OK, passons maintenant à la description standard du sac, maintenant mise à jour avec le nouveau membre de Team Luggage Test, Green Bag…

Comme pour chaque test de bagages, j’utilise deux valises à roulettes de taille moyenne qui devraient être enregistrées à l’aéroport (26 pouces de long, 16 de large, 11 de profondeur), deux valises à roulettes noires qui tiennent à peine dans le compartiment supérieur (24 L x 15L x 10P) et un petit roll-aboard vert qui s’adapte facilement (23L x 15L x 10D). J’inclus également le sac de voyage fantaisie de ma femme juste pour embellir un peu les choses (21 L x 12 L x 12 P).

Il s’avère que les deux Volvo sous-compactes contenaient exactement les mêmes sacs dans exactement la même formation sous le cache-bagages. Ce n’est vraiment pas surprenant étant donné que c’est vraiment ce qui se trouve au-dessus de la couverture de chargement qui est différent.

Après avoir placé la housse dans l’EX40, il était assez facile de déplacer les sacs pour libérer de l’espace pour le petit sac bleu chèrement disparu. Cela ne se produisait tout simplement pas dans l’EC40.

Remarquez comment le plus gros sac bleu se tient debout dans l’EX40 ? Comme vous pouvez le voir clairement en haut à gauche, ce n’est tout simplement pas possible dans l’EC40. En tant que tel, je regardais au départ exactement les mêmes sacs dans exactement la même formation qu’avec le cache-bagages en place. Je suppose que j’aurais pu poser le sac fantaisie sur le dessus et le charger sur le toit (quoi, est-ce que j’allais rendre la visibilité mauvaise ???), mais c’est techniquement contraire aux règles du test de bagages.

Mais ensuite je me suis souvenu du stockage sous le sol. Bon sang, voyons si ça peut faire une différence.

J’ai commencé par presser les deux sacs noirs de taille moyenne derrière la cloison. La zone sous le plancher elle-même n’est pas plate et le fond n’est pas assez grand pour accueillir joliment l’un des sacs debout. C’est pourquoi je l’ai radié.

Vous trouverez également le gros boîtier en mousse pour le cric et le démonte-pneu qui prend BEAUCOUP trop de place compte tenu de la taille des deux objets qu’il est chargé de transporter. Je l’ai déplacé et vous verrez bientôt où il est allé.

Eh bien, c’est le mieux que je puisse faire. Ce n’est certainement pas joli. Le sac de fantaisie ne pourrait pas rentrer car il serait brisé de manière inacceptable par le hayon, c’est donc le mieux que je puisse faire ici.

Maintenant, je n’en suis pas sûr, mais si j’avais utilisé l’espace de rangement sous le plancher de l’EX40, je suis presque certain que le sac fantaisie aurait effectivement pu rentrer à l’intérieur. Par conséquent, tous les sacs auraient pu rentrer dans l’EX40. Encore une fois, c’est une modification que je devrai faire.

Oh, et en voici un autre.

Ils ont tous deux un coffre qui, selon Volvo, a un volume de 0,7 pied cube. C’est suffisant pour le cordon de charge et les adaptateurs 120 V et 240 V (une très belle touche) placés au sommet d’un séparateur en plastique recouvert de feutre. Vous remarquerez également que j’ai déplacé le cric et le démonte-pneu ici, sans objet en mousse inutilement gros. C’est ainsi que je laisserais la voiture si c’était la mienne.

Alors voilà. Qu’on l’appelle C40 ou EC40, il possède effectivement un espace de chargement moins utile que le XC40/EX40. Et oui, la visibilité, ce sont vraiment les stands. En cela, c’est comme si vous étiez tombé dans une fosse magnifiquement tapissée.