Bonjour geoffrey. Comment ça va ?Bonjour geoffrey. Comment ça va ? Code de la Route - Les pieges de l'examen officiel du code 2016
Le code de la route en France

Le code de la route en France - Législation et questionnaires gratuits

Ne prenez pas le risque de rater votre examen du code !

Présentation du code de la route en France

Code-Route.org est une base de données consacrée à la signalisation routière en France. Le site couvre l'intégralité de l'Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière (IISR).

Nous vous conseillons également le site Codeclic pour réviser facilement le code de la route de façon ludique et pratique.

Le site aborde la thématique de la signalisation routière par une double approche : le texte, par la description précise des signaux et de leurs catégories, et l'image, par une collection unique de photographies.

Contenu actuel du site

  • 805 éléments de signalisation recensés
  • 56 catégories d'éléments de signalisation recensées
  • 2053 photographies et schémas

Structure du site

Le code de la route, c’est quoi ?

En France, comme dans la majorité des pays du globe, le code de la route est constitué de toutes les lois et règles relatives à l’utilisation des voies publiques par les usagers et ce quel que soit leur statut. En effet, même si originellement tous les articles s’intéressaient aux voitures motorisés, le code de la route a su évoluer pour être pensé pour tous les usagers de la route c’est-à-dire automobilistes, motocyclistes, cyclistes ou encore piétons. Depuis 2011, le code de la route est composé de 4 livres comme suit :

Très complet, le code de la route est normalement maîtrisé parfaitement par tous les automobilistes.

L’Histoire du code de la route en France : de son institution à nos jours

L’histoire de la règlementation routière remonte en 1804 (même si l’on est en droit d’imaginer que les Romains déjà avaient institué des règles de circulation dans les grandes villes de l’époque) quand Napoléon Ier impose la circulation à droite mais il faut attendre 1828 pour que l’expression  code de la route Ÿ apparaisse.

Au milieu du 19ème siècle, les automobiles peuvent circuler librement et les premières dispositions techniques entrent en vigueur. Toutefois, leur nombre est tel que la législation en la matière est mince.

A la fin du 19ème siècle, on décompte un peu plus de 2500 automobiles dans l’Hexagone. Le permis de conduire (existant depuis 1893 dans la Seine) et la carte grise voient le jour officiellement en 1896 même si leurs noms ne sont pas encore ceux d’aujourd’hui. Désormais, il faut donc obtenir un certificat pour détenir un véhicule mais aussi avoir une autorisation pour le conduire.

Au fil des années, la réglementation va se compléter. 1902 voit ainsi apparaître les premiers panneaux automobiles au bord des routes, une véritable révolution qui va inciter Jules Perrigot à rédiger un code de la route d’une dizaine d’articles qui sera respecté par plusieurs associations automobiles françaises et belges. Cette initiative est probante et l’Etat se rend compte de l’importance de créer un véritable cadre réglementaire pour l’usage des voies ouvertes à la circulation publique. La première guerre mondiale passant par-là, il faudra attendre plus de 10 ans pour que le code de la route soit promulgué. Ce sera chose faite le 27 mai 1921 soit 4 ans après que la première auto-école ait ouvert ses portes.

Le 31 décembre 1922, c’est le permis de conduire qui entre en vigueur sous son nom actuel. L’âge pour pouvoir conduire une automobile est fixé à 18 ans.

Le code de la route évoluera régulièrement pour s’adapter à l’évolution des véhicules. Le 15 décembre 1958, notre code de la route actuel est promulgué mais là aussi, il sera souvent modifié afin d’être en adéquation parfaite avec l’évolution de notre société. Des dispositions propres à la vitesse et à ses dangers ou encore à la consommation d’alcool ou de drogue ont ainsi vu le jour plus récemment. Mais il ne faut jamais omettre que le code de la route est en perpétuelle évolution.

L’enseignement du code de la route dans l’Hexagone

Si le livre 2 du code de la route donne les grands axes de son enseignement en France, il est bon de savoir que durant tout son parcours scolaire, un enfant sera éduqué aux règles de savoir-être lorsque l’on est usager de la route. Ainsi, dès la maternelle, un enfant découvre les premières règles relatives du code de la route, règles qu’il met en application dans son rôle de piéton : marcher sur le trottoir, regarder de part et d’autre de la chaussée avant de la traverser, etc… En classe primaire, les règles de prudence sont approfondies alors que de nouvelles règles propres au code de la route sont enseignées. A l’issue du CM2, un enfant doit ainsi connaître les fondamentaux de circulation et les comportements à adopter quand il est dans la situation d’un piéton, d’un rouleur (vélo ou roller) ou d’un passager en voiture. Avant de rentrer au collège, tout enfant reçoit normalement son Attestation de Première Education à la Route (APER). Au collège, est ensuite organisée l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière (ASSR) qui se découpe en deux examens : - le premier a lieu dès la 5ème et vise à s’assurer que les élèves savent comment se comporter sur les routes à pied, en vélo et en cyclomoteur. La réussite à cet examen combinée avec 5 heures de formation au guidon d’un cyclomoteur permet d’obtenir le Brevet de Sécurité Routière indispensable pour conduire ce type de deux-roues - le second a lieu dès la 3ème et permet de voir si un élève a conscience des dangers de la route et connait les sanctions qu’il risque en cas de non-respect du code de la route. La réussite à cette épreuve est désormais obligatoire pour pouvoir débuter la conduite accompagnée à 16 ans ou les heures de conduite à 18 ans Toutefois, connaître seulement les grands fondamentaux du code de la route ne suffira plus à l’heure de préparer le permis de conduire, ce précieux sésame qui vous ouvrira le droit de vous installer seul au volant d’une voiture. Bien entendu, vous devrez suivre des séances de préparation à l’examen du code de la route et apprendre toutes les règles à respecter lorsque l’on est au volant en consultant un manuel dédié à l’examen. Le jour de l’examen, 40 situations vous seront proposées accompagnées de 40 questions à choix multiples. Il faudra 35 bonnes réponses au candidat pour qu’il valide ce qui constitue la première étape du permis de conduire. En effet, le code obtenu, il faudra mettre en pratique toutes vos connaissances en étant cette fois assis sur le siège du conducteur de la voiture. S’il faudra parfaitement maîtriser les équipements de la voiture le jour où vous passerez l’épreuve pratique du permis de conduire, il faudra également commettre un  0 faute Ÿ en montrant que vous connaissez toutes les règles et lois en vigueur quant à l’usage des voies publiques.

Quelques fondamentaux du code de la route

En matière de code de la route, il y a quelques concepts essentiels à maîtriser : - le sens de circulation : c’est à ce point précis qu’ont été consacrées les premières règlementations relatives à l’usage de la voie publique. En France, il a été décidé que les véhicules devaient circuler sur le côté droit de la chaussée. Mais cette règle n’est pas internationale puisque l’on estime que 2/3 de la population mondiale roulerait à droite et le 1/3 restant à gauche, fort logiquement - les régimes de priorité : le code de la route français en prévoit 5 : la priorité à droite, le stop, le cédez le passage, la priorité ponctuelle et le caractère prioritaire d’une voie. Ils ont vocation à déterminer quel véhicule est prioritaire pour le passage aux intersections de route - la vitesse maximale autorisée : afin de limiter le nombre d’accidents de la route, différents pays ont décidé de mettre en place une vitesse maximale autorisée qui fait partie intégrante de la politique en matière de sécurité routière. En France, la vitesse maximale sur autoroutes est de 130 km/h, sur routes de 90 km/h et en agglomération de 50 km/h. De mauvaises conditions météorologiques peuvent réduire ces vitesses - les panneaux de signalisation : implantés en bordure de route ou en hauteur, les panneaux de signalisation donnent des informations sur les dangers potentiels, des éléments importants à la prise de décision ou encore indiquent des repères et équipements qui peuvent s’avérer utiles lorsque l’on est en voyage sur les routes. La connaissance de tous les panneaux est fondamentale puisque toute la signalisation doit être respectée par les automobilistes en vertu du code de la route. En 1968, la Convention de Vienne sur la signalisation routière a vu plusieurs pays du monde s’accorder pour harmoniser les panneaux en matière de forme, de dessin et de signification.


www.code-route.org - Code-Route ® - 2016 - tous droits réservés